Accueil
Accueil Boutique Enveloppes premier jour English Mon Caddie
ACTUALITES
 
ABONNEMENT
APPROVISIONNER SON COMPTE
PROGRAMMES
RETRAITS
MUSEE VIRTUEL
HISTORIQUE
LE CENTRE
NOUS CONTACTER

EPJ Vahine bounty
Mauatua, Faahotu, Mareva, Puarei, Tetuahitea,
Teehuteatuaonoa, Teio, Teraura,Tevarua, Tinafanaea,Toofaiti, Vahineatua, Sully ...
Tels sont les noms des douze femmes et de la petite fille qui se trouvaient à bord du Bounty lorsque le navire arriva en janvier 1790 au large de l’île Hitiaurevareva désormais connue sous le nom de Pitcairn. C’est à ces femmes dont les noms ont été oubliés, éclipsés par
l’histoire de leurs compagnons mutins, que ce timbre rend hommage. Enlevées à leurs familles et amis, compagnes forcées d’hommes parfois violents, elles ont néanmoins patiemment construit la vie de la communauté de cette
île perdue au large de l’archipel des Gambier, faisant les choix qu’elles considéraient les meilleurs pour le bien-être de leurs enfants. Sur place, elles ont reconnu les plantes
comestibles, celles que l’on peut tresser pour les toitures, celles qui guérissent, et celles que l’on peut battre pour en faire du tapa, étoffe si précieuse dans leurs îles. En
1790, la mort de deux d’entre elles déclencha une série d’évènements violents qui ne s’arrêtèrent que trois ans plus tard, mais, femmes fortes, elles ont su défendre leur
indépendance dans les moments de crise, allant même jusqu’à tenter quitter l’île où leurs compagnons s’étaient entretués. Grâce à l’une d’entre elles, Teehuteatuaonoa, nous en savons davantage sur les circonstances dans lesquelles la communauté de Pitcairn est née. Celle-ci livra sa version de l’histoire, de leur tentative d’installation sur Tupua’i à leur départ précipité de Tahiti jusqu’à leur arrivée
et leur installation dans leur nouvelle terre d’accueil loin des limiers britanniques. Leur retraite fut finalement découverte en 1808 par Mayhew Folger, capitaine du Topaz qui rencontra John Adams, le dernier mutin survivant, 19 ans après la célèbre mutinerie. Teehuteatuaonoa parvint finalement à quitter l’île de Pitcairn en 1817 à bord du baleinier Sultan en partance vers le Chili. Elle, la rebelle de Pitcairn qui ne laisse aucune descendance, retrouva
finalement Tahiti où elle est enterrée... En 1838, ces femmes en avance sur leur temps sont les premières au monde à voter, 70 ans avant les désormais célèbres suffragettes.
C'est à ces femmes oubliées de l'histoire que ce timbre sur les vahine du Bounty est dédiée... Josiane Teamotuaitau, docteure en civilisation.
Cette émission commune avec l’île de Pitcairn intitulée « Les vahine du Bounty » illustre la soirée de fête où les douze vahine et la petite Sully se sont rendues sur le Bounty qui mouillait dans la baie de Matavai. Pitcairn islands émet sur le même thème « women of the Bounty» une série de trois timbres illustrant le lendemain de fête loin de Tahiti, la
mise à feu du Bounty condamnant les vahine à rester sur l’île, et la vie qui reprend son cours sur ce rocher perdu dans le Pacifique.
Prix unitaire: 220 FCFP (1,84 €) Rupture

Accueil Aide Contacts Publicité Mentions légales Conditions de vente